L’anguille européenne

Seul poisson migrateur à se reproduire en mer et grossir en eau douce, l’anguille européenne est aussi la seule représentante des anguillidés en Europe.

Anguillette

Caractérisée par un corps serpentiforme et cylindrique, sa peau épaisse est recouverte d’un mucus  abondant favorisant la reptation, et de petites écailles incrustées. Ses nageoires pectorales sont faiblement développées et ses nageoires dorsale, anale et caudale fusionnent. Transparente au stade de larve, elle devient brune avec le ventre jaune au stade adulte, puis argentée avant la migration vers la mer.

Anguille
  • Taille moyenne : 50 cm
  • Taille maximale connue : 142 cm pour 6,6 kg

Cycle biologique

C’est au large de la Floride, en mer des Sargasses, que naissent toutes les anguilles d’Europe. Les larves, portées par le courant du Gulf Stream,  arrivent sur les côtes européennes après une migration de plusieurs milliers de kilomètres qui dure 7 à 9 mois. Métamorphosées en civelles  puis en anguillettes, elles colonisent les bassins versants. Après une phase de croissance en rivière de 3 à 18 ans, l’anguille jaune se métamorphose en anguille argentée prête à rejoindre la mer des Sargasses pour se reproduire.

Cycle biologique l’anguille européenne (Source : LOGRAMI)

Cycle biologique l’anguille européenne (Source : LOGRAMI)


Etat des lieux sur le bassin de la Loire 

L’anguille est présente dans tous les cours d’eau et marais communiquant avec l’Atlantique entre le cercle polaire arctique (Islande) et le tropique du Cancer (Maroc), et d’ouest en est de l’Islande à la mer Noire. Longtemps considérée comme nuisible, l’anguille est aujourd’hui en forte régression, en France comme sur l’ensemble de son aire de répartition. Un ensemble de facteurs est à l’origine de cette diminution de la population : surpêche, obstacles à la migration, pollution, réduction des habitats, parasitisme,…

Dans le bassin de la Loire, les densités d’anguilles sont en diminution ou au mieux en stagnation, révélant une régression de l’aire de répartition de l’anguille. La colonisation par les jeunes anguilles est limitée aux parties aval du bassin et les densités en Loire amont et moyenne sont très faibles.

En savoir plus sur la situation de l’anguille de Loire en consultant les Tableaux de bord Migrateurs

Protection

Considérée comme vulnérable, elle fait l’objet depuis 2007 d’un plan européen de sauvegarde imposant aux états membres de la Communauté Européenne des mesures de gestion par bassin versant. Elle est inscrite à l’annexe II de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES, dite convention de Washington) fixant des règles de protection fasse à la surexploitation.