Les poissons migrateurs en question au Conseil Scientifique

Du 26 au 28 mars 2019, 15 scientifiques américains, irlandais, britanniques, norvégiens, canadiens et français se sont penchés sur la situation des poissons migrateurs afin de répondre aux questions des gestionnaires du bassin de la Loire.

Photo : DREAL Centre Val de Loire

Le Conseil Scientifique (CS) des poissons migrateurs de Loire est un groupe de travail international et indépendant réuni sous l’impulsion de la DREAL de Les poissons migrateurs en question au Conseil Scientifiquebassin, secrétaire du Comité de Gestion des Poissons Migrateurs de Loire, des côtiers vendéens et de la Sèvre niortaise. Il est issu du Conseil Scientifique initié en 2007 par le Conservatoire National du Saumon Sauvage (CNSS) pour encadrer le Plan Saumon de Loire, dont l’organisation a été repris en 2009 par la DREAL de bassin. Depuis 2015, la composition du conseil scientifique a été élargie afin d’intégrer l’ensemble des espèces amphihalines du Plan de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI).

De nombreux sujets étaient à l’ordre du jour de la session 2019 :

  • L’état des populations de poissons migrateurs sur le bassin de la Loire
  • L’élaboration d’indicateurs d’état de la population de saumons de Loire-Allier
  • L’état sanitaire des saumons et les causes possibles des blessures et pathologies observées sur les géniteurs capturés à Vichy
  • La stratégie d’alevinage de saumons et son évolution liées à la reconfiguration du barrage de Poutès sur l’Allier
  • Les scenarii de gestion liés à la la situation actuelle des aloses et lamproies marines

Pour chaque sujet, plusieurs questions ont été adressées au Conseil Scientifique afin de recueillir des recommandations de gestion ou des orientations pour l’acquisition des connaissances qui pourraient manquer pour une bonne gestion de ces espèces et des milieux aquatiques.

Pour répondre à ces questions, les membres du Conseil Scientifique ont pu consulter un ensemble de documents de synthèse, de données et de rapports d’études sur chaque sujet. Plusieurs sessions de présentations ont permis aux structures techniques du COGEPOMI de présenter ces données et les enjeux associés. Des sessions de travail en huis clos ont ensuite permis aux membres du CS d’échanger sur ces éléments et de préparer leurs réponses.

A l’issue de trois jours de travail, les membres du Conseil Scientifique ont présenté leurs conclusions, elles seront présentées aux membres du COGEPOMI à l’occasion de leur prochaine réunion, le 29 avril 2019 et serviront de base de travail pour la rédaction des mesures de gestion du prochain plan de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI) 2022-2027.

 

Commenter

  • (will not be published)