Mise à jour de l’indicateur d’abondance des anguilles argentées de la basse Loire

L’université de Tours a publié l’indice annuel d’abondance des anguilles argentées de la Loire pour la saison 2018-2019, complétant la série chronologique débutée en 1987 par la pêcherie professionnelle de Loire.

Photo Pauline Boury

Le suivi des anguilles argentées de la Loire

L’indicateur « Anguille argentée » est issue de l’étude de l’Université de Tours – CITERES (Boisneau C., 2019) en collaboration avec la pêcherie professionnelle d’anguilles argentées à la dévalaison de la Loire (AAPPBLB).

L’indice annuel est basé sur la capture moyenne de 4 pêcheries rapportée à une unité d’effort de pêche (CPUE), soit l’effectif d’anguilles capturées sur 24h par un engin de piégeage passif, le guideau. Les données sont collectées pendant la saison de pêche du 1er octobre au 15 février, y compris pendant les relèves hebdomadaires où l’échantillonnage est financé dans le cadre de l’étude et les anguilles relâchées dans la Loire.

Résultats 2018-2019

Depuis la saison 2010-2011, l’indice d’abondance des anguilles argentées capturées au guideau suit une tendance décroissante liée à la diminution des captures d’anguilles argentées (rapportées à un effort de pêche constant).

Dans le contexte d’une hydrologie particulièrement faible en période de dévalaison, le premier pic de crue a été observé le 24 décembre et les captures ont été tardives par rapport à l’historique des suivis.

Indice d’abondance “anguilles argentées” 1987-2018. Données Univ. de Tours 2019

L’indice d’abondance 2018-2019 (1.03, sans unité) est proche de la saison 2017-2018, il poursuit une tendance décroissante liée à la réduction des captures alors que l’effort reste globalement stable. Un décrochement de l’abondance des anguilles argentées a effectivement été observé depuis 2003 sans qu’il soit pour l’instant possible de préciser les causes de cette diminution.

Fiche indicateur


En savoir plus

Commenter

  • (will not be published)