Migrations 2016 : Premières aloses sur la Vienne et la Creuse

Un mois après l’arrivée des lamproies marines, les premières aloses ont été comptabilisées aux stations de comptage du bassin de la Vienne. Une alose a en effet été observée le 16 mars à Descartes sur la Creuse et une autre le 23 mars à Châtellerault sur la Vienne. Rappelons qu’il n’est pas possible de distinguer au vidéo-comptage les aloses feintes des grandes aloses. Ces dernières sont cependant majoritaires sur le bassin de la Loire. Depuis plusieurs années les effectifs d’aloses aux stations sont très faibles, seulement quelques centaines d’individus sont comptabilisés annuellement. Ce migrateur potamotoque, remonte la Loire et ces principaux affluents pour se reproduire.

Les premiers mulets porcs ont aussi été observés aux deux stations de comptage (le 26 mars). A l’inverse des lamproies marines et des aloses, ce migrateur thalassotoque remontent les rivières pour se nourrir. Il redescendra les cours d’eau du bassin de la Loire au début de l’automne pour se reproduire près des côtes marines.


En savoir plus

Une Réponse to “Migrations 2016 : Premières aloses sur la Vienne et la Creuse”