Expertise et aide à la gestion

Logrami accompagne la gestion des poissons migrateurs sur le bassin Loire

Réunion radiopistage SiouleSi le Plagepomi peut recommander des mesures utiles à la reproduction, au développement, à la conservation et à la circulation des poissons migrateurs amphihalins, il est nécessaire de renforcer les liens, et d’intégrer les mesures relatives aux habitats aquatiques du Plagepomi dans le Sdage 2016-2021.

A l’échelle du territoire du comité de gestion des poissons migrateurs (Cogepomi) des bassins de la Loire, de la Sèvre niortaise et des côtiers vendéens, le Sdage Loire-Bretagne décline les objectifs de la directive cadre sur l’eau (DCE). Les questions importantes du Sdage 2016-2021 identifient la nécessité de restaurer des milieux aquatiques vivants et diversifiés des sources à l’océan. La conservation et la restauration des populations de poissons migrateurs amphihalins et de leurs habitats sur le bassin de la Loire participent à répondre à cet enjeu.

Ainsi, la traduction des dispositions du plan de gestion des poissons migrateurs (Plagepomi) par la mise en œuvre des mesures correspondantes profitent, non seulement aux espèces, mais également à la restauration de milieux aquatiques fonctionnels, condition incontournable pour atteindre le bon état de ces milieux aquatiques, objectif central de la directive cadre sur l’eau.

Pour l’élaboration du Plagepomi, un processus de création est mis en place. La rédaction du document est sous le pilotage des DREAL de bassin et des Pays de la Loire. Des avis sont émis à travers des groupes de travail dont l’association LOGRAMI fait parti.

Grâce aux suivis chronologiques et aux outils ponctuels développés dans le cadre de notre programme d’action, notre association permet de statuer sur l’état des populations et de mettre en évidence les améliorations possibles et les avancées dans la reconquête des milieux et la restauration des espèces.

Ces études contribuent à l’optimisation et la priorisation des programmes de restauration en proposant aux gestionnaires de cibler leurs actions sur des zones ou des espèces qui nécessitent une action et dont le gain biologique sera d’importance.

Ainsi, dans le processus de gestion notre association contribue en émettant des avis sur les mesures ou les orientations proposées. La DREAL décide alors des mesures qu’elle veut mettre en place en connaissance de cause.

Exemples d’évaluation et de contribution à la gestion

Estimation de la transparence migratoire par le front de colonisation des lamproies marines

Le suivi de la reproduction des lamproies est un indicateur important au regard des aménagements réalisés en terme de restauration de la circulation des poissons. Il permet aussi de caractériser les habitats de reproduction des lamproies et de mieux connaitre l’espèce sur le bassin de la Vienne.

Actuellement, les géniteurs de lamproie remontent assez haut sur le bassin Vienne, colonisant un linéaire total de 326 km. Ils se sont reproduits sur la Creuse, la Vienne, la Gartempe ainsi que sur certains de leurs affluents. La migration a atteint le verrou migratoire de la Creuse, ce qui n’a pas été le cas sur la Vienne. La franchissabilité de certains ouvrages restent donc encore à améliorer afin d’assurer la continuité écologique.

Évolution du front de colonisation de la lamproie marine sur le bassin de la Vienne en relation avec l’évolution de la continuité piscicole de 1998 à 2012 (Sources LOGRAMI).

Évolution du front de colonisation de la lamproie marine sur le bassin de la Vienne en relation avec l’évolution de la continuité piscicole de 1998 à 2012 (Sources LOGRAMI).

Evaluation de la franchissabilité des ouvrages sur un axe

De nombreux dossiers de réhabilitation des ouvrages sont actuellement en cours sur l’aval de la Sioule (Moulin Breland, Moulin de la Ville, Champagne, Entremiolle). Une opération de suivi des migrations de saumons réalisée en 2012 argumente en faveur d’une amélioration de la transparence migratoire des ouvrages en disposant d’éléments chiffrés de retard à la migration et du comportement des poissons au droit des ouvrages. Nous contribuons également à évaluer les propositions de gestion d’ouvrage par dispositifs de franchissement en établissant les pré-requis au fonctionnement des passes.

Aide à l’optimisation des déversements d’alevins de saumons et évaluation de l’implantation des juvéniles déversés

Notre association contribue tout d’abord à optimiser l’opération de soutien de la population de saumons en fournissant les éléments de décisions pour le choix des sites et le respect de la population sauvage. Ainsi, notre association dispose ou réalise au besoin une cartographie des sites favorables aux jeunes stades de saumons. Annuellement, une cartographie des frayères naturelles de saumons permet d’établir des zones tampons indemnes de déversement afin de prioriser les populations natives.

Ces deux éléments permettent aux gestionnaires d’établir un plan de déversement opérationnel optimal respectant l’adéquation des exigences d’habitat propres aux jeunes stades et en évitant la compétition entre les alevins nés dans la rivière avec ceux qui seront déversés.

Nous réalisons ensuite l’évaluation des implantations de juvéniles déversés qui permet de statuer sur le succès de l’opération et de confirmer le choix des sites de déversement par l’opérateur en charge de cette mission.

Limiter l’impact du piégeage de géniteurs de saumons pour le programme de soutien

Afin de contribuer à l’optimisation de cette mesure de soutien d’effectif, notre association fournit les comptages de saumons en migration à Vichy à l’opérateur en charge des captures de géniteurs pour l’alimentation de la pisciculture. Ces données fournies en flux tendus permettent une capture au prorata des effectifs (10%) pour minimiser la pression sur la population migrante.

Contribution à l’évaluation des retours de géniteurs de saumons issu du programme de soutien

Afin de connaître le nombre de saumons de retour issus de déversements au stade smolt, les juvéniles de saumon déversés à ce stade sont ablationnés de leur nageoire adipeuse. Ainsi, les adultes de retour en rivière après leur séjour marin sont reconnaissables des autres géniteurs sauvages ou déversés au stade alevin. Le taux de retour peut alors être calculé pour chaque sous bassin et il constitue une évaluation des déversements au stade smolt.

Par ailleurs, une analyse génétique permet de distinguer les saumons sauvages de ceux issus d’un déversement au stade alevin. Par un piégeage grâce à une structure ad’hoc aménagée par notre association, nous prélevons des tissus biologiques sur un échantillon de saumons et contribuons à estimer la part des retours issus des opérations de déversements. L’INRA est l’organisme en charge du génotypage des géniteurs de la pisciculture et des analyses des échantillons de tissus des géniteurs de retour.

Contribution à l’amélioration de la protection des zones de frayères

En application de l’article L.4323  du Code de l’environnement, les frayères de saumon atlantique, de lamproie marine, de lamproie fluviatile, de grande alose et d’alose feinte ont été inventoriées dans chaque département. La destruction de frayères sur les secteurs délimités est passible de 20 000 € d’amende. Ce dispositif apporte un premier niveau de protection des habitats de reproduction et de développement des juvéniles des espèces amphihalines potamotoques.

L’inventaire des frayères établit en application de l’article R.43211 du Code de l’environnement repose pour l’essentiel sur des cartographies des zones référencées de frayères de saumons, d’aloses et de lamproies, notre association contribue à l’établissement de ces inventaires en fournissant aux directions départementales des territoires les cartographies des sites répertoriés.

Localisation des frayères inventoriées des espèces de poissons amphihalins dans le cadre de l'article R.432-1-1du Code de l'environnement.

Localisation des frayères inventoriées des espèces de poissons amphihalins dans le cadre de l’article R.432-1-1du Code de l’environnement.

Actions de prévention de la pêche illégale du saumon sur le bassin Loire

Le saumon atlantique est interdit à la pêche sur le bassin de la Loire depuis 1994. Malgré cela, chaque année, des individus sont capturés illégalement. Le Plagepomi recommande une sensibilisation sur ce point afin de stopper ces prélèvements.

C’est dans ce cadre que LOGRAMI a réalisé, en 2011, une enquête sur la connaissance de la réglementation de la pêche du saumon et les moyens d’information les plus adaptés. Celle-ci a montré que 68 % des pêcheurs interrogés ne connaissaient pas la réglementation et que 45 % d’entre eux méconnaissaient totalement l’interdiction de pêche.

Suite à ces résultats, deux actions de communication ont été mises en œuvre :
la publication d’articles de presse concernant la situation du saumon sur le bassin et l’interdiction de le pêcher dans des magazines spécialisés. Cette communication a aussi été relayée par des Fédérations de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique du bassin dans leurs guides de pêche annuels.
la réalisation de panneaux d’information sur la différenciation entre la truite fario et le saumon (ainsi que la truite de mer elle-même interdite à la pêche), aux stades juvéniles et aux stades adultes. Ils sont implantés en bordure de cours d’eau par les Fédérations de Pêche dans les départements concernés.

Gestion et entretien des dispositifs de franchissements des ouvrages hydrauliques

Il existe de nombreux documents traitant des différentes méthodes de restauration de la continuité écologique, et notamment, des différents types de dispositifs de franchissement piscicoles (ou passes à poissons) existant et de leur conception.

Cependant, la documentation concernant les méthodes et les coûts d’entretien de ces dispositifs de franchissement est très peu fournie. Ceci explique, en partie, les importants défauts d’entretien constatés actuellement et le manque d’implication des propriétaires et exploitants d’ouvrages hydrauliques concernant cette thématique.

Un guide de gestion et d’entretien des dispositifs de franchissement des ouvrages hydrauliques a été réalisé dans le but de constituer un document de référence sur cette thématique. Cet outil est une aide aux propriétaires et exploitants d’ouvrages afin de se conformer à leur obligation d‘entretien des dispositifs de franchissement. Il est disponible sous format papier sur demande ou en téléchargement :

Guide de gestion et d’entretien des dispositifs de franchissement des ouvrages hydrauliques pour les poissons migrateurs
Guide de gestion et d’entretien des dispositifs de franchissement des ouvrages hydrauliques pour les poissons migrateurs
LOGRAMI. Contribution de Logrami à la restauration de la continuité écologique des cours d'eau
Publié le 30 juin 2015
29,2 MB
Fiches entretien des dispositifs de franchissement des ouvrages hydrauliques pour les poissons migrateurs
Fiches entretien des dispositifs de franchissement des ouvrages hydrauliques pour les poissons migrateurs
LOGRAMI. Fiches entretien - Annexe du guide de gestion et d’entretien des dispositifs de franchissement des ouvrages hydrauliques pour les poissons migrateurs
Publié le 30 juin 2015
17,9 MB

Nos actions